Polynésie française : on fait le bilan !

Ah la Polynésie française… On y pense avec des paillettes dans les yeux et on en parle avec des trémolos dans la voix ! C’était magique : accueil hyper chaleureux, lagons turquoise aux dégradés hypnotisants, rencontres marines fabuleuses et poissons frais dans l’assiette à tous les repas ! Quant aux magnifiques chants polynésiens… ils résonnent encore dans nos cœurs !

On a adoré la culture, on a adoré les gens, on a adoré la nourriture, on a adoré la plongée, on a adoré les couleurs, c’est bien simple on a TOUT adoré !

Découvrez ici le résumé de trois semaines et demi au paradis !

Tout commence à Tahiti : un nom évocateur au parfum de vanille… On y a été accueillis magnifiquement par Fred et Céline, encore merci à tous les deux c’était fantastique ! 🙂
On a écumé l’île en voiture à la recherche de petits spots sympas, on en a appris plus sur l’histoire de cet endroit magique au musée de Tahiti et des îles, on s’est régalé aux roulottes de la place Vaiete, à se tartiner encore et encore les moustaches de chaud-froid de thon rouge, et on est partis à la chasse aux fresques de street art dans les rues de Pape’ete. Tahiti a souvent mauvaise réputation surtout lorsqu’on la compare aux petits trésors d’atolls qui l’entourent, mais elle a aussi des petites pépites cachées qu’on a adoré découvrir !

La folie est montée d’un cran à Moorea, l’île sœur de Tahiti, où Lise nous a aussi accueillis comme des rois : merci encore c’était génial ! Entre balade à dos de scooter, dégustation de confitures exotiques, snorkeling à coups de raies pastenagues et de murène géante, sortie en voilier et initiation au paddle, on a littéralement sauté à pieds joints dans le bonheur!

A partir de là, tout s’est enchaîné et on a navigué de régalades en rêves éveillés ! On est partis à la découverte de Maupiti : une toute petite île débordant de charme et de beauté. On a planté la tente chez Tehei et savouré les soirées chants polynésiens/guitare. On s’est encore une fois régalé de poissons en tout genre, on a escaladé la montagne sous la chaleur et dans la sueur pour s’offrir une vue extraordinaire à 270 degrés sur le lagon turquoise, on a plongé avec les raies manta et frissonné quand ces géantes pleines de grâce nous frôlaient presque ! Bref, on a profité à fond de cet endroit magique et notre seul regret, c’est de ne pas y avoir passé plus de temps !

Après Maupiti, on a fait deux rapides escales dans l’archipel des Îles-sous-le-Vent : Raiatea et la fameuse Bora Bora. Même si c’était bien trop rapide et que le temps n’était pas au rendez-vous à Bora, on a encore passé de magnifiques moments. On a grimpé le Tapioi à Raiatea et déniché de magnifiques fresques de street art, dont une de Seth, notre chouchou ! A Bora Bora, le ciel avait beau être gris et le lagon bien terne, Rosina et papy Samuel, nos hôtes, ont fait rentrer le soleil dans nos cœurs ! Quel accueil on a reçu chez eux, et quels personnages hauts en couleurs ils sont ! On n’est pas prêts de les oublier ces deux-là ! 🙂

On a ensuite quitté les Îles-sous-le-Vent pour pénétrer dans l’archipel des Tuamotu, royaume de la plongée affectueusement surnommé « les Tuams » !
Deux atolls : Rangiroa et Fakarava, 16 plongées, des requins gris en veux-tu en voilà, des requins pointes noires, des requins nourrice, des requins-marteau, des tortues, des raies manta, des raies-léopard, des bancs de poissons à ne plus savoir où regarder… Des sites exceptionnels, des clubs de plongée géniaux, de chouettes rencontres, du poisson cru délicieux, des gâteaux poire-chocolat à se rouler par terre ! Bref, on a été gâtés! Seule ombre au tableau : les dauphins de Rangiroa sont venus voir tout le monde sauf nous ! Là, on n’a plus le choix… il va falloir revenir 🙂

Si vous ne l’avez pas encore compris, la Polynésie française c’était un coup de cœur absolu ! On ne sait pas quand et dans quelles circonstances, mais on reviendra c’est promis ! <3


Budget

Le budget c’est le point douloureux de l’article !

On a dépensé 2500€ par personne pour 3,5 semaines en étant hébergés à Papeete et Moorea et en campant presque partout ailleurs (exception pour Bora Bora où il n’y a pas de camping) !
Pour vous donner une idée, la plongée à elle seule nous a coûté près de 1000€ par personne et les vols inter-îles, 500€. On n’a pas hésité à rogner sur le budget logement en essayant de camper (entre 17 et 25€ par personne pour poser sa tente quand même !) pour se concentrer sur les activités et on ne regrette pas ! La Polynésie, quand on y est, il faut en profiter à fond ! La nourriture est délicieuse et les portions gigantesques : la plupart du temps, partager un plat à deux suffit amplement ! En général, compter une quinzaine d’euros pour un plat.

Si vous voulez plus de détails et des bons plans, filez lire nos articles ! Les infos sur les îles de la Société c’est par ici et pour les Tuamotu, c’est par !


Itinéraire

Nous disions donc deux archipels visités : Société et Tuamotu, les plus accessibles depuis Tahiti ! Oui parce que les Marquises, les Australes ou les Gambier, on oublie pour l’instant, trop loin, trop cher ! Et ne vous laissez pas abuser par tous les petits points dans la Société, on n’a pas vu grand chose de Raiatea et Bora 🙂

Un Commentaire

  1. Tortues trotteuses

    Bonjour à tous les deux,
    Merci pour ces articles qui finissent de nous convaincre d’y aller !! Mais une petite question, vous y êtes allés à quelle période ?? car il paraît que le début d’année ce n’est pas terrible pour y aller, qu’il pleut beaucoup mais vous ne semblez pas avoir eu si mauvais temps que ça ….
    Merci et bonne continuation
    Les tortues trotteuses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *