C’est nous !

 

Mais qui sont les Butineurs Libres ? C’est la question que tout le monde se pose… Et qu’est-ce que la flibuste batave vient faire là-dedans ? Et puis ça veut dire quoi d’abord ?!

Ok, reprenons depuis le début :

flibustier2
Si vous avez lu Tintin au moins une fois dans votre vie, alors vous avez déjà vu le mot « flibustier », même si vous refusez encore de vous l’avouer. Comptant parmi les jurons favoris du capitaine Haddock, ce terme désigne des aventuriers français, anglais ou hollandais, exilés dans les Antilles aux 16e et 17e siècles. Les différends avec l’Espagne dans les Caraïbes les ont conduits à attaquer majoritairement et plus ou moins officiellement les possessions et navires espagnols. Eh ouais, les flibustiers étaient pas en indé, ils ont direct signé sur un gros label européen, c’est bien ça qui les distingue des corsaires et des pirates !

Côté étymologie, le mot est l’un des rares en français à nous venir du néerlandais (comme « mannequin » ou « pamplemousse »), en l’occurrence de vrijbuiter, qu’on peut traduire littéralement par « qui fait du butin librement », ou encore… « butineur libre » ! On adore la mer, les perroquets, le néerlandais, et en plus les espagnols nous ont battus à l’Eurobasket, donc on les déteste, ça tombe bien.

Notre surnom est donc tout trouvé ! On omettra simplement le fait qu’on va passer plus de 6 mois en pays hispanophone, que les flibustiers étaient méchants et qu’on va quasiment pas prendre le bateau, parce que c’est pas si important finalement. De toute façon, notre butin est celui de l’esprit, il ne se compte pas en espèces sonnantes et trébuchantes, ni en litres de sang versé ou en nombre de vaisseaux ibères envoyés par le fond. Notre butin, ce sont les rêves, les doutes, les souvenirs et les visions que nous rassemblerons sur la route, que nous afficherons sur la toile planétaire, et que nous tâcherons de vous ramener intacts, celés dans les écrins de nos mémoires. Putain c’est beau…

Ok, on remercie bien fort Stéphane Bern, mais la minute historique, ça suffit comme ça, place à la présentation de nos deux protagonistes, j’ai nommé LES BUTINEURS LIBRES  ! *applaudissements*

 

LUI v3          ELLE bis

Les commentaires sont clos.