Rapa Nui : on fait le bilan !

Rapa Nui… Rien que le nom fait rêver ! Cet endroit mystérieux qui veut dire « nombril du monde », est bien mieux connu sous le nom d’île de Pâques. Pourquoi île de Pâques ? Parce que quand le navigateur hollandais Jacob Roggeveen la découvre en 1722, eh bien, c’est Pâques ! Original le bonhomme !

Bref, où en étions-nous ? Ah oui… le rêve, le mystère, la magie ! On parle de ce fameux « mana » qui enveloppe l’île, cette énergie spirituelle émanant des moaïs, ces statues à la fois gardiennes et vestiges d’un passé énigmatique. Avec tout ça, comme vous l’imaginez, on était sacrément excités… Du coup, on n’a pas coupé le cheveu en quatre, on a ignoré les troubles-fête et les rageux qui disaient que trois jours suffisaient pour faire le tour de l’île et on a décidé de passer 10 jours sur Rapa Nui ! Boom shakalaka !

Eh bien aucun regret ! 10 jours c’était à peine le temps qu’il nous fallait pour :

  • S’habituer à nos matelas de sol Décathlon (Eh oui 9 nuits de camping, ça muscle le dos) !
  • Aller à la rencontre des moaïs et de l’histoire de ce petit caillou isolé. La légende de l’homme-oiseau ça vous dit quelque chose ? Non ? Filez lire l’article alors, Snoop Doggy Dogg, qu’est ce qu’on attend ?
  • Découvrir des petites plages paradisiaques. Entre Anakena, ses moaïs, sa cérémonie d’accueil de la pirogue Hokulea et sa petite sœur Ovahe on s’est régalés !
  • Escalader quelques volcans. A l’exception de Poike, c’était du haut niveau… Enfin… Façon de parler puisque l’île culmine à la hauteur vertigineuse de 500 mètres !
  • Tenter sa chance dix fois pour voir le plus beau coucher de soleil !
  • Nager avec des tortues marines très peu farouches
  • Contempler de beaux corps musclés et luisants dansant sur de la musique polynésienne lors du spectacle Kari Kari
  • Laisser Shank s’humilier sur scène lors de ce même spectacle 🙂

On vous rassure, on n’a pas non plus donné uniquement dans le culturel ! On peut vous dire que les empanadas thon/fromage et les ceviche de poisson c’était à tout va par-dessus la cravate !

On a vraiment aimé cet endroit mais pour être honnête, on n’a pas vraiment ressenti cette atmosphère magique dont tout le monde parle… ça a quand même été une très très belle découverte riche en histoire et en fessiers musclés !


Budget

Avec toutes ces nuits de camping, le budget n’a pas été aussi dantesque qu’on l’imaginait ! Certes l’entrée au parc, qui coûte désormais 80€ PAR PERSONNE, est loin de passer comme une lettre à la poste… Mais bon… Sur 10 jours on va dire que ça s’amortit un peu ! On a fini par dépenser un peu moins de 35€ par jour et par personne, en logeant uniquement en tente, en louant une voiture à quatre sur quatre jours, en allant de temps en temps au restaurant et en se goinfrant d’empanadas au thon ! Miam !
Pour y aller depuis Santiago, il faut compter entre 300 et 600 euros l’aller-retour. 300 euros c’est la folie : on a rencontré une seule personne ayant décroché le gros lot. En général c’est plus 450-600 euros l’aller-retour… Nous c’était compris dans nos supers billets tour du monde!


Itinéraire

Difficile de parler d’itinéraire sur un petit morceau de caillou comme l’île de Pâques, alors on va se contenter d’indiquer les points d’intérêt à aller voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *