Randonnées de haut niveau à Huaraz

Fidèles à notre plan de courir à travers le Pérou, on s’enquille gentiment un bus de nuit vers Trujillo puis un bus de jour vers le QG de la cordillère blanche : Huaraz, perché à pas moins de 3000m d’altitude ! Tout le monde vient pour la même came : rando ou alpinisme en haute montagne. MAIS, une journée est nécessaire à l’arrivée pour acclimater son corps à l’altitude, sous peine de s’effondrer comme un château de cartes dans la première montée un peu consistante.

Laguna 69, le hors d’œuvre turquoise

Deuxième jour à Huaraz, et déjà le premier réveil à 4h30. Nom d’un glacier qu’est-ce que ça pique ! Pourtant ce n’est pas le premier et certainement pas le dernier *spoiler alert* L’ascension en van vers l’entrée du parc national Huascaran est longue et se fait sous un ciel bas et lourd qui pèse comme un couvercle. Nous ne sommes absolument pas rassurés, mais heureusement on rencontre Tim et Laura de Takatoukiter pour partager nos inquiétudes ! (Et ils vont nous suivre un petit moment pour partager nos inquiétudes *re-spoiler alert* !) Le temps grisâtre ne nous empêche cependant pas de profiter de l’apéritif : Llanganuco et Orconcocha, deux lagunes turquoise bordées de quenuales, des arbres typiques de la cordillère !

À quelque 4000m d’altitude, la marche démarre dans une vallée toute parée de brun-vert et parcourue par un torrent cristallin. Même sur un faux plat, on sent nos coeurs battre fort, c’est la haute montagne ! Autour de nous, de hautes cascades dévalent les roches nues, et au-dessus de nous les nuages ont conservé une épaisseur consternante.

La première montée est rendue un peu difficile par l’altitude, mais on la négocie tambour battant ! À son terme, on se retrouve sur un magnifique plateau vert, ceint de glaciers, parcouru par un réseau de ruisseaux et -tenez-vous bien- baigné de soleil ! C’est après une autre montée, dans laquelle on traine grave la patte, en marchant au milieu du granite blanc, qu’on arrive en vue de la lagune. (2h30 au lieu des 3 annoncées, les Butineurs sont fiers d’eux !)

Ceinte par un haut mur de roches blanchâtres, elle s’étend de tout son turquoise sous nos yeux ébahis, notre souffle court et nos jambes endolories.

Et le temps qu’on prenne notre déjeuner sous le soleil, puis quelques photos en compagnie de Tim et Laura, le majestueux glacier Chacraraju est sorti de son antre cotonneux pour se faire tirer le portrait ! Magnifique !

La redescente est évidemment plus facile, mais Shank s’inquiète de voir le débit des cascades augmenter. Fonte des glaces, pauvre planète…

Santa Cruz, élévation du niveau

Pas le temps de gamberger outre mesure ou de soigner ses courbatures : dès le lendemain matin à 6h tapantes, nous remontons dans le van direction le parc Huascaran pour le plat de résistance ! Même chemin que la veille, sauf que cette fois on monte jusqu’au col de Llanganco à 4767m, avant de redescendre de l’autre côté dans le petit village de Vaqueria.

Le premier jour est entièrement consacré à la descente dans la vallée puis à la remontée de l’autre côté. Le temps, radieux deux semaines plus tôt d’après Daniel et Valerie (nos amis allemands rencontrés à Chachapoyas), tient bon au début avant de virer franchement au bof sur la fin d’après-midi : nuages, bruine, vent, on se prend tout !

Heureusement, Shank peut profiter d’une pause au point de contrôle du Parc National pour s’acheter un bonnet péruvien, qui lui va comme un gant qui ne lui irait pas du tout… On établit notre campement au bord d’un torrent sur un plan mousseux à environ 3700m d’altitude, alors que le mercure pique du nez ! Mais nos accompagnateurs veillent sur nous, à grands coups de thé de coca et de soupe brûlante ! Et en plus notre groupe multinational (France, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Suisse, Roumanie, Pérou) est bien marrant, ce qui ne gâche rien !

Mais malgré notre matos de compétition, la nuit n’est pas facile, d’autant moins que Léo, notre guide, nous réveille à 5h ! Et à 7h frappantes, on a les sacs sur le dos et en entreprend de remonter la vallée suivante ! Le soleil et un azur infini nous accompagnent, ce qui donne lieu à des vues absolument fantastiques de la chaîne de glaciers que nous suivons.

Une montée pour s’échauffer, un faux plat, une viscacha au loin dans les rochers, quelques chevaux, et le gros morceau, la montée escarpée vers le col de Punta Union, 4750m sous la toise !

De là, une nouvelle lagune turquoise s’offre à nos yeux, ainsi que l’Artesonraju, rendu célèbre par Paramount Pictures ! Puis c’est l’infernale descente vers le deuxième bivouac, quelques 500m plus bas. Celui-ci, au bord d’une autre rivière limpide et cerné par d’immenses glaciers, nous accueille sous le soleil vers 15h, ce qui nous laisse un temps fou pour récupérer ! 🙂

En soirée, tout le groupe se réunit à nouveau gaiement pour discutailler, manger, et accessoirement chambouler tout le programme ! Hé oui, tous ceux qui avaient signé pour 4 jours (nous y compris) sont en fait de l’avis que le 4ème jour ne vaut guère le coup, et qu’il vaut mieux speeder un peu pour retrouver la civilisation plus tôt !

Le dernier jour offre une marche plus facile, exclusivement en plat et en descente dans une immense et impressionnante vallée dont on ne verra que rarement le sommet ! Tout le groupe est en mode bourrinage, car il faut qu’on boucle la randonnée à 15h dans le village de Cashapampa pour espérer rentrer à temps à Huaraz et attraper les bus de nuit le cas échéant !

On ne s’arrêtera donc que brièvement pour admirer les formidables lagunes de Jatuncocha et Ichiccocha, ainsi qu’une ânesse et son petit, ce dernier capturant instantanément les cœurs des randonneuses !

Et c’est ainsi qu’en environ 7h30 de marche on boucle le trek le plus célèbre de la cordillere blanche ! Et que la troupe cosmopolite se retrouve autour d’une pizza le soir même ! Le fromage fondu et la sauce tomate, c’est excellent contre les ampoules et les courbatures, c’est bien connu ! 🙂

Informations pratiques

  • Dodo : Hostal Imperio, bien placé, propre, 50 soles en chambre double, sdb privée
  • Manger : les pizzas de El Horno (25-35 soles) sont superbes ! Sinon le Café Andino est un bon endroit où se poser avec un chai 🙂
  • Activités : Laguna 69 et trek Santa Cruz 4j-3n négociés en package chez Andean Kingdom à 35 soles et 380 soles respectivement, mais on peut faire carrément mieux sur le trek ! Cela dit leur matériel était très bien, mieux que Galaxia Tours qui propose le trek à 120 soles. Ajouter 60 soles pour l’entrée dans le parc national.

6 Commentaires

  1. superbes photos comme toujours et je vous suis depuis le début ; je vous admire pour ce que vous faites…Robert

  2. J’adore. Les photos sont magnifiques , le récit des aventures et des rencontres insolites, passionnant et très vivant; depuis le début je partage votre voyage sans trop d’efforts, c’est un vrai bonheur.
    Je suis ravie de savoir qu’il y aura une suite certainement.
    A+ Bonne continuation.
    Bises parisiennes polluées.

    • Merci Coco ça fait plaisir!! 🙂
      C’est vrai qu’on s’en met plein les yeux depuis bientôt 8 mois ! Espérons en effet qu’il y ait une suite 😉
      Bisous ensoleillés de Valparaiso !

  3. Nous venons à vous régulièrement car on voyage avec vous! C’est incroyable tout ce que vous faites, tout ce que vous voyez et tout ce que vous ressentez! Vos photos sont vraiment superbes! Restez toujours prudents mais profitez de tout! Nous partons du 28 mars au 16 avril en Argentine. Ce n’est pas aussi grandiose mais nous sommes pressées de découvrir le nord de ce pays. D’ailleurs, un des rares où vous ne passez pas… Dommage, on aurait pu se manger une belle entrecôte dans la pampa.
    Au plaisir de vous lire et de vous suivre encore et encore.
    On vous embrasse bien fort toutes les deux
    Camille et Lydia (vos ex voisines du 62…)

    • Ouaaaaah les filles vous nous faites beaucoup trop plaisir, merci beaucoup beaucoup !
      Trop cool pour vos vacances dans le nord de l’Argentine, on n’en a entendu que du bien de la part des autres voyageurs, vous allez kiffer ! Trop bête qu’on soit plus sur le continent, mais ce n’est que partie remise ! On rentre en France un mois après vous, et comptez sur nous pour venir traîner à Charonne et vous faire un petit (ou un gros) coucou 🙂
      Gros bisous, portez-vous bien et profitez bien de vos vacances !
      Laure & Shankar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *