Liebster Awards pour les butineurs !

Les Butineurs Libres nominés aux Liebster Awards !

Avant toute chose, on va adresser de sincères remerciements à Muriel et Damien de Foodumonde, qui nous ont nominés ! Ils ont suivi à peu de chose près la même route que nous sur le début de leur voyage, et on s’est abreuvés sans vergogne de leurs conseils ! Merci donc pour vos bons plans, mais aussi un grand merci pour cette nomination, ça fait très plaisir de rejoindre la grande famille du blogging voyage, et de voir son travail reconnu !

Et puis en passant, on peut aussi faire un petit mea culpa, car si nos souvenirs sont bons, leur nomination date de début septembre, et on est probablement les derniers à répondre à l’appel, et de loin… Oups !

Les Liebster Awards, quésaco ?

Les Liebster Awards, c’est un prix remis par un blogger à un blogger débutant pour le récompenser de son travail, l’encourager, contribuer à le faire connaître et ainsi à lui ouvrir une place dans l’incommensurable blogosphère ! « Liebster » est un mot allemand qu’on pourrait traduire par « très cher » : hé oui, on s’aime beaucoup dans la grande famille du blog de voyage !

Le principe est d’une simplicité enfantine : le blogger écrit onze petites choses sur lui-même, répond aux onze questions de celui qui l’a nominé, puis nomine onze autres blogs et leur pose onze questions ! Et ainsi de suite, de fil en aiguille, la famille s’agrandit !
Compris ? Alors allons-y, on a suffisamment de retard comme ça !

Onze choses à savoir sur nous !

  1. Notre voyage n’est pas un rêve de longue date ! C’est plutôt un ensemble de choses qui a déclenché un ras-le-bol, suivi d’un « et si on envoyait tout bouler et qu’on partait ? »
  2. Le voyage nous a appris que Laure voulait vivre à la mer et que Shank préférait la montagne. Super. On fait quoi maintenant ?
  3. Laure aime beaucoup trop les bébés animaux. Non sans déconner, c’est maladif !
  4. Le voyage appelle le voyage : on a même pas fini celui-là qu’on est déjà en train de planifier les suivants ! Asie du sud-est, PVT en Océanie, Pacifique, Asie centrale, Europe…
  5. Laure n’a absolument aucun sens de l’orientation (à Paris elle s’est perdue dans une ligne droite) et Shank n’a absolument aucun sens de l’organisation (en gros, il ne fait que suivre).
  6. Six semaines avant le départ, Shank s’est complètement ruiné une cheville (double entorse interne-externe), et deux semaines avant, le traumatologue nous demande si on a une bonne assurance annulation. Gloups !
  7. On ne va pas mentir : le voyage c’est des aventures incroyables et aussi des jours sans. Parfois, on a marre des auberges pourries, des bus interminables, du riz et des haricots, on veut juste prendre un bain, se faire un sandwich baguette-fromage-jambon cru et mater une série dans son pieu !
  8. La bouffe française nous manque tellement qu’on a commencé une liste de tous les petits plats et restos qu’on va se faire en rentrant ! (s’il reste de l’argent)
  9. Notre devise de voyage c’est : « Bon. Ben… On verra hein ! ». On ne compte plus depuis longtemps le nombre de fois où on a prononcé ces mots !
  10. Shank est superfan d’émissions de basket et Laure de Danse avec les Stars, du coup c’est toujours la baston pour l’ordinateur ! Pas étonnant qu’on soit à la bourre sur nos articles ! 😉
  11. Laure essaye absolument de convaincre Shank de prendre un chien en rentrant, mais les chiens errants qui aboient sans raison et sans arrêt, ça aide pas !

Nos réponses aux 11 questions de Foodumonde

1. Quelle est ta/votre vision du voyage ?

VOUS AVEZ QUATRE HEURES !

Alors vous ça rigole pas hein, on envoie direct la grosse artillerie, histoire de voir ce que vous avez dans le bide ! Ben ok, on va essayer.

Le voyage pour nous, c’est avant tout du dépaysement et de la découverte. On veut voir des choses nouvelles, rencontrer des locaux ou d’autres voyageurs, partager des histoires, s’ouvrir à d’autres cultures… Mais aussi et surtout, on cherche à s’évader du carcan grisonnant de la ville ! Attention hein, on a tous les deux grandi en (grande)  ville et on ne remet rien en question ! Mais les plus beaux joyaux de la terre, ils sont dehors, sur la mer, dans la montagne : c’est des animaux, des plantes, des rochers, des paysages, des grands espaces et on veut s’en enivrer autant que possible !

2. Comment se prépare l’itinéraire au sein d’un pays ? Au jour le jour, un peu à l’avance, avec des guides papier ?

En gros ça dépend du pays : en Amérique centrale, on a commencé sur du guide papier, mais pour la Colombie et ce qui va suivre, on a dérivé vers les blogs ! En général, on essaye de débroussailler le terrain avant, histoire de fixer les grandes lignes, et ensuite on voit un peu au jour le jour, en fonction de nos envies (et surtout de notre état de forme ^^). Ceci étant dit, certains gros trucs ont besoin d’être prévus à l’avance, donc là on se fait violence !

3. Votre plus belle rencontre en voyage ?

Si on devait tomber dans le snobisme occidental moyen qui considère que les plus belles rencontres impliquent forcément des locaux, on choisirait sans hésiter Ernesto, notre instructeur de plongée hondurien à Utila. Un rayon de soleil permanent dans un corps d’homme, un sourire ravageur, des blagues, une pédagogie à toute épreuve, on est tombés sous le charme !
Mais hélas, dans l’écrasante majorité des endroits où on va, le tourisme et le commerce ont dénaturé les relations humaines, et ce n’est pas toujours facile de jouir d’un moment vraiment privilégié avec un local.

On en est les premiers chagrinés croyez-le bien, mais nos plus belles rencontres impliquent d’autres voyageurs avec qui on a partagé un séjour ou un petit bout de route, et qu’on a déjà hâte de revoir dans un autre pays : dans le désordre, big up à Apo et Raman (France), Cristina (Portugal), Mickael (France), Sheila (Espagne), Margaux et Hadrien (France), Lucy et Tom (Australie), Charly et Léo (France), Sébastien et Chanel (Québec), Manon et Quentin (France-Belgique), Valerie et Daniel (Allemagne), Fabien et Sarah (Guyane), Laura et Tim (France), on vous kiffe ! Et ceux qu’on n’a pas cité ici (eh oui la liste serait bien trop lonnnngue), on les kiffe aussi et on ne les oublie pas !

4. Le pire souvenir de voyage ?

On passera assez vite sur les touristas parce que 1) c’est inévitable et 2) en temps que voyageurs au long cours on a le luxe de pouvoir de se prendre un jour ou deux dans un endroit pour rester aux chiottes ! Mais venons-en aux faits :

Au moment de passer la frontière entre Nicaragua et Costa Rica, on a été pris dans une spirale de guigne ! D’abord, on se fait alpaguer à la sortie du bus par deux petits connards (à barrer) mecs qui disent pouvoir nous régler nos formalités administratives moyennant menue monnaie. Sauf qu’ils nous demandent bien trop d’argent, ne règlent rien du tout et surtout vont s’évanouir dans la nature avec nos 10$ ! Embrouille classique du gringo dira-t-on, mais n’empêche qu’on est quand même un peu énervés ! Bref, on passe dûment la frontière, et, arrivés côté costaricain, on entreprend de renflouer nos caisses. C’est le moment que choisit le distributeur pour avaler notre carte bleue (la seule du compte magique N26 sans frais blablabla). Et on est dimanche en plus, mais c’est GÉ-NIAL ! On passe donc la nuit à La Cruz, quasiment 30$ dans un village pourrave, ça ne fait rien pour mitiger notre courroux ! Le lendemain, on s’en retourne à la frontière, on va au guichet de la banque, Ô JOIE on récupère notre carte bleue saine et sauve ! Tous frétillants de joie, on se dit « les Butineurs sont back in the game ! » et que plus rien ne nous arrêtera ! C’était sans compter sur les immigrés cubains et africains qui ont décidé de se soulever contre les autorités ce jour-là : cris, revendications, barricades, jets de pierres, tout y passe !

On mettra finalement 24h à passer la frontière au lieu de 2, un score assez bof dans l’ensemble…

5. Un petit coin pas trop connu mais que tu/vous souhaitez partager?

L’avantage de mettre des mois à répondre aux questions, c’est que pendant ce temps on continue à en prendre plein la vue ! Du coup on en a quelques uns, qu’on va tous partager avec vous, on n’est pas comme ça ! 😉

– le Honduras : peu de gens y vont en raison de sa mauvaise réputation, mais il y en a des choses à voir ! Avec en tête de liste : l’île d’Utila, un petit paradis sur lequel on s’est déjà bien assez exprimés ! Et sur le continent, ne passez pas à côté des ruines Maya de Copan, ou des centaines d’oiseaux du Lago de Yojoa !

– le Choco, la côté pacifique colombienne : apparemment au top en août, mais très bien aussi en octobre ! Des baleines, des dauphins, des tortues, des cascades, une jungle indomptable qui vient s’écraser dans l’océan. Une sauvagerie, tout simplement !

– l’extrême sud de la Colombie, dans les départements du Putumayo et du Nariño : la cascade du bout du monde de Mocoa, le Trampoline de la mort, le lac émeraude du volcan Azufral, l’église suspendue d’Ipiales… Faites-y quelques stops au lieu de simplement le traverser !

Donc dès que vous avez l’occase, allez visiter ces quelques perles, mais allez-y seuls, n’en parlez à personne, et dites pas que c’est nous ! 😉

 

6. Une anecdote drôle de voyage ?

En vérité on en a plein, pas toutes égales en croustillance ou en potentiel drolatique, mais enfin, en voilà une paire en provenance d’Utila pour vos beaux yeux !

Catastrophe au supermarché :
Une jeune fille fait tomber une caisse de bières juste à côté de nous. Quelques éclats de verre s’envolent et viennent entailler le mollet de Laure. C’est le moment que choisit un vieux pirate de l’île pour sortir du magasin : bandana vissé sur le crâne, torse poil, teint buriné, peau brûlée par le soleil et invectives bruyantes lancées à la cantonade, il nous ferait presque peur ! Mais en voyant la jambe de Laure en sang, ni une ni deux, il ouvre sa canette de bière et lui en verse la moitié sur la jambe ! « It´s alcohol ! » nous crie-t-il en guise de justification. Ah ben oui tiens…

Le requin baleine et la pastèque :
Un matin, on part plonger sur la face nord d’Utila, un endroit où on est susceptibles de voir les gros poiscailles. La veille les pêcheurs ont dit en avoir repérés, donc on a toutes nos chances, parfait ! On se lance, et on cherche. Assez longtemps, mais on trouve pas, alors on va faire notre première plongée, pis on reviendra après ! Une heure plus tard environ, on remonte sur le bateau, l’équipage nous file quelques morceaux de pastèque (faut recharger les batteries pour tromper le froid sous l’eau, et accessoirement le mal de mer), et on se remet à chercher. Notre capitaine est un as, alors bien vite, il trouve, et il arrive à se planter juste à côté de l’énorme bestiole ! Du tout cuit, direz-vous, y a plus qu’à sauter dans la flotte et à ouvrir ses mirettes ! Sauf qu’il a 6-7 mètres sous la toise le petit jeune, et que l’air de rien il va vite ! Du coup, nous pauvres bipèdes terrestres, on doit palmer comme des fous pour le suivre ! Ce qu’on fait de bon cœur, c’est trop cool de suivre un requin géant ! Jusqu’au moment où une vague un peu plus haute qu’à l’accoutumée submerge Shank, et un demi-litre d’eau de mer rentre dans son tuba. Et lui qui respirait gaiement à grandes goulées (allitération en G), BIM ni une ni deux il avale ledit demi-litre d’eau salée. Action réaction, quasi immédiatement il cale un superbe vomito rouge fluo au milieu de l’océan, reprend à grand peine sa respiration et sent piteusement le magnifique squale se faire la malle.

7. Qu’est ce qui manque le plus en voyage ?

Pas besoin de tourner dix berges autour du pot au feu : c’est la bouffe évidemment !
Shank a bien envie de dire aussi les copains, mais régulièrement on fait de chouettes rencontres, et même des gens avec qui énumérer des répliques de films pendant des heures, alors il est content !

8. Est-ce facile de tenir le budget prévu ou tout simplement il n’y a pas de budget ?

On a Laure dans notre team donc SI BIEN SUR QU’IL Y A UN BUDGET !!! Et en plus on a Shank et ses monomanies dans la team, le moindre euro, peso, dollar dépensé est rigoureusement consigné dans un fichier Excel, ce qui nous permet de suivre nos dépenses au plus près.

Dans notre budget, on a le quotidien et les (gros) extras, type Galápagos, Cano Cristales, plongée en Polynésie. Du coup pour pouvoir se permettre ces gros extras, le reste du temps on s’astreint à la plus grande rigueur ! Sans tomber dans l’ascétisme non plus, faut pas déconner, mais disons qu’on va pas boire des coups tous les soirs non plus !

9. S’il était possible de manger un seul plat de ton/votre pays, lequel?

Un seul plat ? Sérieusement ?!

Vous savez ce que ça fait de manger 4 féculents par repas tous les jours ? De s’envoyer de la friture de maïs pour le petit dej 5 fois par semaine ? Ben oui vous le savez ! Alors jouez pas avec nos nerfs, c’est suffisamment dur comme ça !

Bon, ceci étant dit… On vous cache pas que la raclette réunirait bon nombre de nos fantasmes !

10. La durée la plus longue de déconnexion totale, c’est à dire sans téléphone ni internet?

Pas bien long, on en a peur… Surtout  qu’on doit pouvoir continuer à poster des photos et des articles pour satisfaire nos milliers de followers ! 🙂

Dans la première version de ce texte, le record était détenu par le trek de la Ciudad Perdida en Colombie, qui nous aura tenus éloignés des ondes wifi pendant quasiment 4 jours. Mais il a depuis été pulvérisé à l’occasion de notre virée dans le Choco, la côte pacifique colombienne ! On a été privés de nos ondes favorites pendant 5 jours complets !

11. Penses-tu / pensez-vous au retour ?

*grincements de dents*

Argh ! C’est la question qu’on voulait  pas avoir ! Parce que oui on y a déjà pas mal pensé, et on continue !

Mais enfin rassurez-vous chers confrères, on ne fait qu’à moitié honte à la grande communauté de globe-trotteurs (du moins, on essaye de s’en persuader), parce qu’on est quand même dans le moment, et le rêve, on le vit ! Et avec le sourire en plus !
Ceci étant dit, on a plus ou moins tout lâché pour partir, et du coup se pose forcément l’inévitable question de ce qu’on va trouver au retour, et de la façon dont on sera capables de l’apprécier. Serons-nous tout frétillants à l’idée de retrouver un peu de confort et de stabilité ? Ou alors la France, Paris en première ligne, nous mettra-t-elle une grosse claque, nous renvoyant aussi sec dans un avion, un train, ou que savons-nous ?

Quoi qu’il en soit, la question principale reste quand même celle du nerf de la guerre, ou en l’occurrence de la glande : comment assurer une rentrée d’argent suffisante pour pouvoir continuer à rien foutre / à voyager ?! Et puis oui, on ne peut tout à fait s’empêcher de penser à la bouffe, aux apéros avec les copains, au confort de notre lit, à pouvoir jeter le PQ dans les toilettes, etc.

Donc voilà, vous voyez qu’il n’y a pas que les hémisphères de notre belle planète qu’on parcourt en long et en large ! 😉

Les nominations !

Toutes nos félicitations aux cinq élus de notre coeur !

  • Vio Ergo Sum : Léa part très bientôt direction l’Indonésie, et ensuite elle improvise, la meilleure façon de voyager ! On a hâte de la suivre, peut-être même de la croiser en Malaisie ou en Thaïlande ! 🙂
  • Frenchy Accent : Camille et Vincent ont bouclé leur tour du monde de 10 mois il y a peu, mais le suivant n’est pas très loin ! L’Amérique du Sud vous tend les bras, alors qu’est-ce qu’on attend ?
  • Les ClemsTrotters : Clem et Clem (ah oui ?) sont partis juste après nous et ils nous ont déjà rattrapés depuis longtemps ! Maintenant ils nous ont carrément semés, mais on va continuer à les suivre, y a pas de raison 🙂
  • Takatoukiter : Laura et Tim, c’est NOS MEILLEURS COPAINS ! On a fait quasi tout le Pérou avec eux, on les retrouve bientôt au Chili 🙂 Ensemble on a partagé des treks de folie, des pizzas, d’autres treks de folie, une raclette, et on les kiffe !
  • Blouptrotters : on a découvert assez récemment le blog de Cha et Greg, et on adore ! Il est beau, il est bien fait, et y a plein d’infos sur le Chili ! Autant dire qu’on trouvé notre nouveau blog de chevet 🙂 Et puis Bloup c’est hilarant à dire…

Bon voyage à tous, on a hâte de continuer/commencer à vous lire !

Les questions indiscrètes qu’on leur pose !

  1. Ce voyage peut-il être le déclencheur d’un changement de vie (déménagement, changement de carrière, nomadisme…) ? Pourquoi ?
  2. Quel est le truc le plus bizarre que vous ayez mangé ?
  3. Est-ce que vous aimeriez vous installer dans un des endroits que vous avez visité ? Pourquoi ?
  4. Où avez-vu votre plus beau coucher de soleil ? Y a moyen d’avoir une tof ?
  5. Quel est le meilleur plat LOCAL que vous ayez dégusté ? (Pas de bouffe française ou italienne hein, on vous voit venir !)
  6. Est-ce que vous pensez au retour ? En bien ou en mal ?
  7. Quelle est votre plus belle rencontre animale ? Ou végétale, on ne juge personne…
  8. Est-ce que vous pensez que vous avez trop/pas assez planifié votre voyage ?
  9. Quel est le petit accessoire que vous avez emmené et qui fait la diff ?
  10. Quel est votre meilleur achat de voyage ?
  11. Quelle a été votre plus grosse galère ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *