Nicaragua : on fait le bilan !

image bilan nicaragua

Le Nicaragua, c’est un pays qu’on attendait au tournant ! Dans l’ombre du surpuissant voisin costaricain, le plus grand pays d’Amérique centrale est censé pouvoir vous proposer volcans, lacs, océans, activités, jolies villes, le tout loin des coûts prohibitifs pratiqués de l’autre côté de la frontière méridionale…

Dans l’ensemble, on peut affirmer sans trop se mouiller qu’on a pas été déçus ! Comme l’écrasante majorité des touristes du pays, notre itinéraire s’est restreint à la moitié ouest (côté Pacifique), avec une petite sortie des sentiers battus dans le nord. Du côté caraïbe, il y a aussi de belles choses à voir (Bluefields, Corn Islands, Pearl Cays), mais la moitié orientale du pays est beaucoup plus sauvage et longue à traverser !

Avec quasi 4 semaines sous la ceinture, on peut dire qu’on a vraiment pris notre temps : dans quasi tous les endroits, on a décidé de se prendre un petit jour en plus pour se reposer (ben oui, en prendre plein la vue sans arrêt, ça fatigue les yeux !). Mais que ceux qui ont un vrai métier et des jours comptés se rassurent, nul besoin de bloquer autant de temps, vous pourrez très bien refaire notre parcours en 3 semaines montre en main !
Les incontournables, ce sont d’abord les volcans, à retrouver du côté de Leon ou sur Ometepe, et que vous pouvez tantôt dévaler en luge, tantôt attaquer à pied ! (Mention spéciale à Masaya pour le spectacle en direct lave au fond du cratère !)

Ensuite on a les plages de tout poil : on peut vous proposer de l’eau salée et des grosses vagues sur le Pacifique (Las Peñitas et Poneloya non loin de Leon, ou bien la ribambelle du sud autour de San Juan del Sur), ou bien de l’eau douce et des petites ondes à l’intérieur du pays (Laguna de Apoyo et Ometepe).

Et pour ceux qui veulent de la verdure et de la nature, allez vous réfugier sur la sublime île d’Ometepe, dans l’humide forêt de Matagalpa, ou descendez le canyon de Somoto !

Mais enfin, dites-vous bien que nous n’avons pas complètement ouvert l’éventail des possibles : les lagons de la côte caraïbe vous tendent les bras, tout comme l’impétueux Rio San Juan, la région de San Carlos ou le mystérieux archipel de Solentiname…


Budget

Au total, ces 4 semaines au Nicaragua nous sont revenues à près de 1200€, soit un peu plus de 21€ par personne et par jour. Compter, en plus du logement et de la restauration, un gros poste de dépense sur les activités pour profiter au maximum de ce que le pays vous propose (treks sur volcan, promenades en kayak, cours de surf…) Comme vous pouvez le constater, le transport c’est peanuts ! Les routes ne sont pas toujours au top et les trajets sont souvent un peu longs, mais prendre le réseau public de bus pour bouger, c’est très peu cher !

image budget nicaragua


Nos adresses, bons plans et conseils pratiques

*Somoto*

Pour visiter le canyon, le plus pratique est encore de s’adresser à la coopérative de Maudiel Soriano, localisée à l’entrée du canyon, à une vingtaine de minutes au nord de la ville. On peut y manger et y passer la nuit si nécessaire, toute la communauté est très accueillante !

*Jinotega*

Pour dormir : le Sleep Inn Brumas, honnête et pas trop cher (300 C). Pour manger : Bull’s pour gouter les spécialités locales ou Brumas Restaurant
Pour se faire un petit plaisir : la Casa de Don Colocho, une excellente boulangerie avec un choix infini !

*Matagalpa*

Pour dormir : Hospedaje Vic Pal, dans les hauteurs. Propriétaires sympas, chambre petites mais agréables, et surtout pas trop cher !
Pour manger : El Mexicano, c’est pas local mais c’est une tuerie. Jetez-vous sur les chimichangas !

*Leon*

Le combo Surfing Turtle (hostel à 14$ la nuit) – Quetzaltrekkers (tour opérateur) fonctionne très bien : des tarifs avantageux et surtout 35m de distance entre les deux ! Quand on revient d’un trek de plusieurs jours, c’est pas anodin !
Sinon pour dormir, Lazybones et Tortuga Booluda sont très cools aussi !
Et pour manger, c’est dans la rue ! Du vigoron juste à côté de Surfing Turtle, des hamburgers ou hot dogs géants près du Parque Central, et un raspado au dulce de leche pour faire passer ! Autrement, le comedor San Benito, à côté de Surfing Turtle, est très bon aussi !

*Las Peñitas*

Pour manger et dormir : El Faro, des amours de propriétaires, une seule vaste chambre (16$ la nuit, imbattable !) et surtout des plats à tomber par terre !

*Granada*

Pour dormir : chez les camarades De Boca En Boca ! Apo et Raman sont adorables et leur hostel est terriblement accueillant (8$ en dortoir et 20 en chambre privée). Sinon il y a Hamacas juste à côté et c’est pas bien cher : 14$ la nuit.
Pour manger : un vigoron sur le Parque Central, de la viande chez Asados Chilito, ou bien un ASIATIQUE chez Marie et Jacques à Buena Comida !
Pour se faire plaisir : la petite boulangerie bleue du restaurateur tunisien au bout de la Calle La Calzada ! Tartes au noix et gâteau au chocolat absolument surpuissants !
Pour faire des activités : tout se vaut à peu près, mais Buena a des bons deals pour Laguna de Apoyo et le volcan Masaya.

*Ometepe*

Pour dormir : à Moyogalpa, Yogi’s ne casse pas de briques, mais fait le taf et n’est pas trop cher (16$ la nuit). Ailleurs, on vous recommande El Jardin de la Vida, 2km après Balgüe (8$ en dortoir), un très bel endroit très nature et très chill, et Casa Istiam, juste au nord de Santa Cruz, face à la plage (16$ la nuit).
Pour manger : à Moyogalpa, la maison voisine de yogi’s fait des très bonnes grillades pour pas cher ! Au nord de la Playa Santo Domingo, vous trouverez un excellent restaurant végétarien servant des saveurs asiatiques !

*San Juan del Sur*

Pour dormir : vous devez évidemment aller chez Mama Sara ! Vous serez bien installés et surtout chouchoutés par cette sémillante bonne femme (20$ la nuit).
Pour manger : allez au Nica Thaï pour changer du riz et des haricots, prenez-vous un pain aux herbes à Pan de Vida, et couronnez le tout par une glace de chez SuperFrutto !

Un Commentaire

  1. Retour PingBILAN / BUDGET / ITINERAIRE | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *