Honduras : on fait le bilan !

On fait le bilan, calmement !

On fait le bilan, calmement !

Quand on parle du Honduras, la première chose à laquelle on pense c’est insécurité, danger, voire capitale mondiale du crime. Dans un second temps et pour les aficionados de la géographie, on se dit Amérique centrale… Et voilà c’est tout !

Qui sait que son nom lui a été donné par Christophe Colomb lui-même après une traversée en mer un peu mouvementée ? Ou que le pays est la « banana republic » originale ? De notre côté, après 7 semaines dans ce pays bien trop méconnu, on va vous livrer nos impressions ! CASH DANS LA VUE !

Mayday mayday, Danger !

Mayday mayday, Danger !

Bon… Pour être complètement honnêtes avec vous, au moment d’embarquer on ne faisait pas les malins, surtout après avoir épluché le site du ministère des affaires étrangères et s’être bien imprégnés de leurs discours alarmistes du style : ne sortez JAMAIS dans les rues de nuit comme de jour, évitez les bars, les cafés, les supermarchés, les stations service, les gares routières, les hôtels, les auberges, les restaurants, les grandes rues, les petites rues… Les moyennes ça va. C’EST UNE BLAGUE C’EST SUPER DANGEREUX AUSSI ! Evitez de parler, de lever les yeux, de marcher, de courir, et évitez de respirer aussi parce que c’est beaucoup trop dangereux !  Bref, on n’était pas sereins !

 

Et finalement on a vécu un mois et demi extraordinaire ! Alors évidemment, c’est pas non plus le pays des bisounours, mais si on fait attention à soi et qu’on ne tente pas le diable en allant se fourrer dans le premier coupe-gorge venu, on s’en sort très bien !

Extraordinaire donc… Du vert à perte de vue et de raison, des oiseaux en veux-tu en voilà, des vestiges du passé magnifiques, des villages de montagne, et tout ça sans les hordes de touristes faisant habituellement partie du package !

Et puis on vous a gardé le meilleur pour la fin bien entendu : Utila, une petite île hors du temps qu’il a été si difficile de quitter (certains en versent même une larme, à ce qu’on raconte) ! Des gens géniaux, des parcours de vie incroyables, de la forêt, de la mangrove, des plages de sable blanc, de l’eau turquoise à perte de vue, des smoothies à la mangue, des brioches à la cannelle, des ceviche de thon à se damner, du poulet frit, du reggae, des iguanes, des tortues, des requins baleines et on en passe ! Sur cette petite île on réapprend à vivre et on change son rapport au temps ! En bref c’est une « happiness therapy » du tonnerre et vous l’aurez compris, on n’exclut pas la possibilité d’y retourner un jour !

Le fin mot de l’histoire c’est : allez vite faire un tour sur les sites de comparateurs de vols et bookez votre billet pour le paradis ! Pour les budgets backpacker l’endroit est déjà top, mais pour ceux dont la bourse est un peu plus pleine, vous pourrez explorer les sentiers les moins battus du monde : suivre la trace du jaguar et du quetzal dans la Moskitia, partir plusieurs jours à l’assaut de la montagne Santa Barbara, descendre les rapides du Rio Cangrejal dans le parc de Pico Bonito, passer la nuit au sommet du Cerro Las Minas, etc etc.

Et la cerise sur la tortilla pour terminer, c’est que ça fait hyper badass de dire qu’on va… au Honduras !


Budget

Concernant le nerf de la guerre : pour 7 semaines à deux, on s’est délesté de la somme rondelette de 2 850€ ! Attention, ce budget n’est pas très représentatif car nous avons fait une grosse donation à l’Iguana Station, l’association pour laquelle nous avons travaillé… Les 900€ comptent le logement pour 4 semaines à deux ET notre donation ! (A Utila et en mode backpacker comptez 10€ maximum pour un logement à deux avec cuisine partagée)

Image budget honduras


Nos adresses, bons plans et conseils pratiques

* Utila *

  • Pour plonger : Ecomarine, centre familial, instructeurs géniaux, patronne hyper sympa et serviable, prix parmi les plus bas de l’île, plongées en petits groupes = n’hésitez plus !
    En plongeant avec eux, super prix sur le logement backpacker (5$ la nuit à deux !), et juste à côté, il y a des super smoothies et le Skid Row Bar !
  • Rio Coco Café pour aller boire sa limonade glacée, son smoothie ou son café (comme son nom l’indique) avec une tranche de banana bread, et profiter du coin chill au bout du ponton pour déguster tout ça les pieds dans l’eau !
  • Manger et boire : Neptune’s pour son ceviche thon-avocat-ananas, Mario’s pour son incroyable Fish Burger, la street-food (roles de canela, pastelitos, pupusas devant la banque), Treetanic Bar pour les margaritas et les piña colada, Tranquila, la Cueva et le Vinyl pour la fiesta, Skid Row pour regarder les matchs de NBA, Rehab pour une bière les pieds dans l’eau sur fond de Bryan Adams…
  • Et bien sûr la Iguana Station pour en apprendre plus sur la faune utilienne ET pour faire une bonne action ! Laissez une donation en partant ! 🙂

* Lago de Yojoa *

  • Logement : la D&D Brewery, lits en dortoir à 6,5$ chambres doubles à 15$. Un petit havre de verdure très sympa où ils brassent leurs propres bières aux fruits ! Nourriture un peu chère pour des backpackers mais il y a plusieurs comedores bon marché dans le coin…
  • Notre petit plus : le « birding tour » pour aller observer les oiseaux sur le lac avec un expert ! 18$ par personne mais génial pour les amoureux de la nature ! On ne regrette pas d’avoir craqué, loin de là !
  • Ne manquez pas les chutes de Pulhapanzak et particulièrement la marche sous la cascade ! Pensez bien au maillot de bain et à la GoPro ! Gros big up au comedor Joselin sur le chemin des chutes : délicieux!

* Copan *

  • Logement : Hostel Berakah : très économique en dortoir (5€) un peu moins en chambre privée (18€). Personnel très serviable, jolie terrasse, accès wi-fi, cuisine partagée et MÊME un billard !
  • Notre petit plus : la visite des ruines de Copan avec un guide, un peu plus chère (25$ par personne contre 15$ sans) mais tellement plus enrichissant ! Entre légendes Maya et histoire, vous saurez enfin tout sur le fameux « 18 lapins » !
  • Ne pas faire l’impasse sur la maison du thé et du chocolat ! Super accueil, pleins de bons produits, et mention spéciale au délicieux chocolat chaud au piment !

* Gracias *

  • Logement : Hotelito Josue (8€ la chambre à deux), propriétaires très serviables !
  • Notre petit plus : allez prendre un sorbet chez Ensaladas Dulces Lorendiana : une tuerie et un choix infini !
  • N’oubliez pas de faire un tour au parc Celaque pour faire le plein de nature ! 12€ de taxi pour l’aller-retour, et 3-4h de marche pour la balade vers le Mirador ! Si possible, prenez de quoi camper et passez la nuit au Cerro las Minas (point culminant du Honduras) !

* La Esperanza *

  • Logement : hôtel Marinter (à partir de 10€ en chambre double), on apprécie le salon chill avec vue sur la ville !
  • Manger : le restaurant La Hacienda propose plein de spécialités avec des choros (champignons de montagne), à tester absolument !
  • Sinon c’est tout, pas grand chose à faire là-bas…

* Frontière avec le Nicaragua *

On a passé la frontière à Las Manos pour attaquer le Nicaragua plein nord (canyon de Somoto, Jinotega…) Depuis Tegucigalpa, prenez le bus direct en 2h30, ou allez-y comme des shlags, changez à Danli et El Paraiso et passez-y une aprem entière !

Attention : taxe de sortie du territoire de 3€ par personne !

 

Sinon, on répond aussi aux questions ! Laissez-nous un commentaire ou écrivez-nous un mail en passant par ici !

6 Commentaires

  1. Emilie Cotteaux-callewaert

    Très chouettes récits de voyage! Je continue de te suivre Laure, je t’avoue que cette lecture m’aère bien l’esprit dans ma période maman de 2 enfants en bas âge a plein temps 😉 bel été au bout du monde (quoi c’est toujours l’été là-bas non?!)

  2. Super le tableau avec les sigles! Un aperçu rapide et visuel de votre séjour!!! Arielle (le reste aussi…mais je suis comme Laure…ou c est l inverse? j aime ce genre de mise en page )

  3. J adore aussi le nouveau camembert et admire la rigueur de la chef comptable! vous arrivez a faire bcp de choses ds un budget serre.BRAVO…

  4. Vous sortez un guide de voyage au retour? ^_^

  5. c’est clair , concis et bien présenté. J’ai apprécié les graphiques. BRAVO !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *